Le Parlement européen approuve la nouvelle étiquette énergie

Le Parlement européen a adopté en première lecture un nouveau système d’étiquettes énergétiques classant les appareils électroménagers sur une échelle de A à G pour indiquer leur consommation. Cette nouvelle classification sera accompagnée d’une base de données des produits.

Le règlement établirait un cadre s’appliquant aux produits liés à l’énergie et leur attribuant une étiquette indiquant leur efficacité énergétique, leur consommation d’énergie pendant leur utilisation, ainsi que des informations supplémentaires relatives aux produits.

Le but est de permettre aux clients de choisir des produits plus performants, de réduire leur consommation d’énergie et de contribuer à l’innovation et aux investissements dans l’efficacité énergétique.

Le nouvel étiquetage gardera sa représentation graphique en sept couleurs, sur support imprimé ou sous forme électronique mais comprendra désormais une classification à échelle fermée utilisant uniquement les lettres comprises entre A et G.

Outre l’échelle, l’étiquette devrait, le cas échéant, afficher également la consommation absolue d’énergie afin que les clients puissent prévoir l’effet direct de leurs choix sur leurs factures d’énergie.

De plus, lorsque pour un groupe de produits donné, plus aucun modèle appartenant aux classes d’efficacité énergétique F ou G n’est autorisé à être mis sur le marché en raison d’une mesure d’exécution relative à l’écoconception adoptée en application de la directive 2009/125/CE, la ou les classes en question devront être indiquées en gris.

En vue d’établir une échelle de A à G homogène, le règlement prévoit de procéder à un premier remaniement des étiquettes existantes, pour certaines catégories de produits. Les étiquettes remaniées seront affichées, tant dans les magasins qu’en ligne, 18 mois après l’entrée en vigueur des actes délégués.

La Commission créera une base de données des produits, avec une partie technique pour aider les autorités nationales à surveiller le respect des règles et un portail en ligne pour fournir aux consommateurs des informations complémentaires sur les produits.

Crédit photo : europarl.europa.eu

 
Site web