Évolution de la qualification Courants Faibles par Qualifelec

Qualification électricité

Qualifelec, l’organisme français de qualification des professionnels de l’électricité, fait évoluer sa qualification Courants Faibles, afin de refléter les mutations d’un marché en fort développement, porté par de constantes innovations technologiques.

La première révision notable de la qualification Courants Faibles porte sur une clarification des périmètres des activités Courants Faibles. Deux qualifications sont désormais proposées contribuant à améliorer la lisibilité du positionnement des professionnels qualifiés par la maîtrise d’ouvrage et les particuliers :

  • Courants Faibles
    Logement – Commerce – Petit Tertiaire (< 400 m²)
  • Courants Faibles
    Moyen-Gros Tertiaire – Industrie (> 400 m²)

Des domaines d’activités élargis pour une meilleure adéquation au marché

Ces deux qualifications sont divisées en six domaines principaux : réseaux de communication, sécurité, sûreté, audio-vidéo, Gestion Technique et réseau de télécommunication.

  • Le domaine audio-vidéo s’enrichit de la spécialité Régie.
  • Le domaine Gestion Technique intègre la domotique et l’immotique, ainsi que les objets connectés pour le secteur Logement – Commerce – Petit Tertiaire et l’hypervision pour le secteur Moyen-Gros Tertiaire – Industrie.
  • L’ancien domaine télécommunication est divisé en 2 nouveaux domaines :
    • réseaux de communication (internes) avec les spécialités réseaux LAN (filaire et sans fils), infrastructures câblage et VDI, matériels actifs réseaux, PABX / IPBX, administration réseaux et sécurité des réseaux,
    • réseaux de télécommunication (externes) avec les spécialités réseaux WAN, adduction, infrastructures publiques et antennes relais.
  • Les domaines sécurité et sûreté sont désormais clairement différenciés.

Les nouvelles qualifications délivrées identifieront efficacement les périmètres d’activité des professionnels Courants Faibles, leur degré de technicité, leurs domaines de spécialisations ainsi que leur force d’intervention.