Comap, lutte contre la contrefaçon

comapSur le marché français, la tête thermostatique Senso de Comap est victime de contrefaçon. Cette contrefaçon fabriquée en Asie est revendue sur internet et par des importateurs peu scrupuleux. Pourtant, une multitude de points doivent attirer l’attention des acheteurs: qualité de la matière, finition et traitement de surface, marquage, zone de blocage, marquage Comap…

Avec l’arrivée d’internet et le développement de l’économie numérique, nous assistons à une véritable explosion des contrefaçons qui ne touchaient jusqu’alors que des produits de consommation à forte valeur ajoutée ou des produits de luxe. Depuis quelques années les appareils électroniques, électriques et de gestion des fluides sont aussi de plus en plus contrefaits. Les installateurs dans les domaines techniques doivent être prudents sur l’achat des fournitures installées, car l’objet contrefait peut-être dangereux pour la santé et la sécurité des utilisateurs et l’achat de contrefaçon est considéré comme recel puni par des peines allant jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 375 000 euros d’amendes, ces peines peuvent être aggravées en cas de revente dans le cadre de l’exercice d’une activité professionnelle.