Woodeum, le CLT révolutionne l’empreinte carbone du bâtiment

Le CLT ou Cross Laminated Timber, se présente sous la forme de voiles de bois assemblés à plis croisés et permet de former des murs, des toitures, des planchers, des cages d’ascenseurs ou encore des escaliers. Les éléments préfabriqués et livrés prêts à poser qui peuvent atteindre 16 m de long pour 2,95 m de large représentent une alternative aux matériaux de construction conventionnels.

Selon une étude de l’Ademe en mai 201,  le secteur du bâtiment est responsable de 28% des émissions de CO2, juste derrière le secteur du  transport qui se situe à 37%. Ainsi, Le nouveau système constructif CLT Stora Enso, qui est constitué essentiellement de bois massif, pourrait contribuer à réduire significativement l’empreinte carbone du secteur du bâtiment.

En effet, construire en CLT stocke le CO2 au lieu d’en émettre. Pour un logement d’une surface de 60m², le « gain carbone », par rapport aux solutions classiques, s’élève ainsi à 30 tonnes de CO2 environ, soit :

  • 250 ans de chauffage à pompe à chaleur électrique de ce logement
  • 44 ans de chauffage au gaz de logement
  • 120 000 kms en voiture, soit la distance parcourue par un automobiliste pendant 9 ans.

Pour  Guillaume Poitrinal, Président du groupe Woodeum : “L’industrie du bâtiment, jusqu’ici considérée comme l’une des plus polluantes, dispose avec le CLT, d’une occasion unique d’inverser la pompe à carbone et de désormais piéger le CO2 émis par les autres ! C’est une chance qu’on ne peut pas laisser passer.”