Sigfox, des milliards d’objets en attente d’une connectivité simple, fiable et économique

Connecter des objets, c’est majoritairement associer l’Internet et la transmission de données par voie hertzienne. Aucun secteur d’activité n’échappe aujourd’hui à la connexion des objets. S’il y a des applications amusantes comme la connexion du réfrigérateur, de la machine à laver ou d’autres éléments domestiques, il en est d’autres qui peuvent apporter de réels progrès en termes d’économies d’énergies et notamment dans le bâtiment qui rappelons le, représente 40% de la consommation totale d’énergie en France.

Les propriétaires de bâtiments tertiaires ou commerciaux, comme les gestionnaires d’immeubles du secteur privés ou du secteur public, tous cherchent à accroître l’efficacité énergétique de leurs bâtiments et à réduire les coûts de l’énergie. De ce fait, le déploiement de solutions M2M s’avère utiles pour atteindre des niveaux élevés de surveillance, de contrôle et d’automatisation des systèmes centraux de bâtiment. Systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation de l’air, d’éclairage et de sécurité.

Connecter des objets à grande échelle, avec des coûts limités ouvre des perspectives immenses et de ce point de vue, Sigfox provoque avec son réseau radio en bande ultra étroite, une révolution dans l’Internet des objets en permettant leur connexion à longue portée, à faible coût et à consommation énergétique quasi nulle comparée au réseau GSM.

Le réseau développé par Sigfox fonctionne dans les bandes de fréquences sans licences ISM, disponibles au niveau mondial. En Europe, c’est la bande ISL sur 868 MHz telle que définie par ETSI et CEPT et au USA la bande des 902MHz telle que définie par la FCC.

Pour créer son réseau mondial, Sigfox met en place des partenariats avec les opérateurs locaux de réseau cellulaire, reliant ainsi les écosystèmes locaux au réseau mondial. En France par exemple, un partenariat existe avec TDF, de même qu’au Royaume Unis, il vient d’en être signé un avec Arqiva, principal opérateur d’infrastructures de communication et de services medias du pays. Avec le réseau mondial de télécommunication que cette Startup Toulousaine ambitionne de bâtir, tous les secteurs d’activités auront accès à moindre coût, et en toute sécurité à la connexion des objets.