Une route intelligente testée en Seine-et-Marne

Route connectéeNos routes actuelles dites de 4e génération seront remplacées, dans les prochaines décennies, par des infrastructures capables de stocker de l‘information et de la restituer.

Aux Pays-Bas, 500 mètres de routes sont déjà auto-éclairées par le sol depuis 2014 grâce au mélange de peinture routière et de matière phosphorescente.

En France, on compte aller plus loin en proposant une route capable de s’auto-réparer, de produire de l’énergie et d’en transmettre aux véhicules. C’est en Seine-et-Marne que cette route de demain sera testée, sur la D199.

Au programme des conceptions :
Un bitume d’origine naturelle capable d’absorber le C02 rejeté par nos véhicules.
Un éclairage autonome restitué par le sol grâce au stockage de l’énergie emmagasinée sur la chaussée.
Une route chauffante pour éviter la formation du verglas.
Une voie de recharge électrique par induction, devenant ainsi la meilleure alliée de la voiture électrique.
Et enfin, une chaussé connectée, capable de restituer l’information stockée et permettre ainsi de réguler le trafic, d’informer les conducteurs des incidents ou des risques à venir et de s’auto diagnostiquer.

Crédit photo : studioroosegaarde.net