La mutation vers la modélisation 3D des données du bâtiment ou la BIM

Le développement des moyens informatiques associés à des logiciels offrent la possibilité de concevoir un projet de construction en 3D aux normes ISO. Cette virtualisation facilite la prise de décisions et implique une mutation vers des méthodes de travail plus collaboratives.

Modelisation batiment

Pour beaucoup d’entreprises, la conception de bâtiments s’appuie sur des plans en 2D. La BIM (Building Information Model) ou « Bâtiment et Informations Modélisés » modélise en une maquette numérique en 3D toutes les données techniques du bâtiment. Cette approche technologique cherche à rationaliser les étapes de la construction avec une identification des acteurs pour une meilleure maîtrise du projet. Lors d’une construction, la consultation d’une maquette 3D apporte un véritable confort dans la compréhension de la structure du bâtiment. La maquette numérique devient ainsi le centre de décision. L’architecte peut implémenter les éléments avec une rapidité de calcul accélérée sans craindre les modifications tardives du client. Le Maître d’ouvrage dispose d’un outil de gestion économique et de planification à distance performant. Le fabricant fournit les documents facilement exploitables par la chaîne de conception. Cette méthode de travail responsabilise davantage chaque acteurs et limitent les conflits sur un chantier. A l’instar de nombreux pays, à l’horizon de 2017, le modèle BIM deviendra obligatoire en France pour obtenir les projets du marché public.