CIAT traite l’air intérieur du Musée Picasso

Après plusieurs années de travaux, le Musée Picasso est à nouveau accessible au public depuis le 25 octobre 2014. Il a bénéficié dans le cadre de cette rénovation d’une toute nouvelle infrastructure de traitement de l’air, avec la mise en place d’équipements garantissant tout à la fois la pureté de l’air et des niveaux de température et d’hygrométrie contrôlés, adaptés aux différents espace du Musée.

L’hôtel Salé situé dans le Marais accueil le Musée Picasso depuis 1985. C’est un bâtiment du 17ème siècle dont l’architecture est classée et dont la remise aux normes en termes de sécurité, d’accueil du public, de confort pour les visiteurs et d’accrochage des œuvres, a nécessité d’importants travaux de rénovation intérieure et une extension avec la construction d’une partie moderne discrètement intégrée au bâtiment existant. Le projet de restauration à été mené par le cabinet d’architectes Jean-François Bodin, en collaboration avec Stéphane Thouin architecte en chef des monuments historiques. Après cette rénovation, la surface dédiée au public et à l’accrochage des œuvres a presque triplée pour atteindre 6300 m²

Un chantier complexe pour le chauffage, la climatisation et la distribution d’air
Depuis plusieurs années, Ciat a mis en place une structure commerciale organisée par marché pour les contacts avec ses clients, afin de mieux appréhender les besoins et spécificités de chaque domaine. L’industrie pétrolière, la santé ou le bâtiment demandent des réponses adaptées à des problématiques particulières. Du point de vue fabrication, la société s’est également organisée pour répondre aux demandes avec une “approche solution” qui permet d’être au plus prêt du cahier des charges définit. Sur des chantiers complexes, l’adaptation des équipements standards s’impose pratiquement systématiquement.
Dans les locaux techniques du musée Picasso, pour la production, le traitement et la distribution de l’air, Ciat à installé, 2 groupes de production d’eau glacée Dynaciat de 490kW en version “faible bruit”, 12 centrales de traitement d’air Airtech Air Compact offrant un débit d’air de 10 000 à 20 000 m3/h, 2 aéroréfrigérants Opéra, des armoires de traitement d’air Expair et une dizaine d’unités de confort Majort Line.

Un tour de force, pour mettre en place le matériel dans cet hôtel du 17ème siècle

Pour Ciat, la première des contraintes fut l’installation des équipements dans des espaces très réduits. Imaginez les 12 centrales de traitement d’Air dans les combles de l’hôtel Salé, un tour de force pour faire passer des sous-ensembles par une trappe de 1,5 m² et les remonter sur place. Dès la conception, il a fallut prévoir des “éléments” capables de s’adapter aux contraintes de l’environnement. A partir des produits standards, Ciat a donc créé les produits les mieux adaptés en choisissant les composants adéquats. Il en fut de même avec les groupes de productions d’eau glacée installés au sous sol du nouveau bâtiment. Ces groupes compacts font moins de 2 m de haut et 1 m de large pour passer les portes et les montes charges et trouver leur place dans un espace réduit.

Un traitement de l’air rigoureux
Pour le confort du public et la conservation des œuvres présentées, le musée doit maintenir des conditions d’hygrométrie rigoureuses. Le cahier des charges stipulait qu’en été la température devait être de 24°C avec une hygrométrie de 50% et en hiver 20°C et 50%, la tolérance étant de 3%. Salles d’expositions, ateliers de restauration des œuvres, bureaux et réserves profitent du conditionnement d’air et de la qualité de l’air diffusé qui est rigoureusement contrôlée et répond aux normes en vigueur.

Enfin, les aéroréfrigérants installés en terrasse on fait l’objet d’un traitement antibruit efficace afin d’éviter toutes nuisances aux riverains du musée.