Internet des objets, Sigfox participe au projet Mustang en partenariat avec Airbus Defence and Space

Sigfox vient de réussir une levée de fond de 100 millions d’Euros, pour continuer sont développement dans les réseaux permettant la connectivité des objets. La société est déjà présente sur tous les continents avec ses réseaux bas débits dédiés aux objets connectés et avec la mise en place de Mustang en partenariat avec Airbus Defense and Space, ses réseaux cellulaires terrestres vont être complétés par l’utilisation de satellites. Ainsi, Mustang offrira une couverture globale, continue, instantanée et sans zone d’ombre sur l’ensemble de la planète.

Le réseau Sigfox fonctionne dans les bandes ISM disponibles mondialement (bandes de fréquences sans licence) et coexistent sur ces fréquences avec d’autres technologies radio, mais sans aucun risque de collision ou de problèmes de capacité. En Europe, c’est la bande ISL sur 868MHz qui est utilisée et la 902 MHz aux USA. La solution de connectivité proposée par Sigfox se concentre sur les appareils à bas débit. Il est ainsi possible pour un objet d’envoyer entre 0 et 140 messages par jour et chaque message peut contenir jusqu’à 12 octets de données réelles de charge utile, le protocole transmettant déjà l’ID du périphérique. Comme il n’y a aucune limite concernant la structuration de ces 12 octets, ils couvrent facilement les besoins de l’appareil, pour la transmission de données telles que son emplacement, un indice de consommation d’énergie, une alarme ou tout autre type d’informations générales provenant du capteur.

En émission, la consommation d’énergie d’un modem standard varie de 20 mA à 70 mA et il ne consomme presque rien lorsqu’il est inactif. Bien évidemment, la consommation dépend du volume et de la fréquence des messages, ainsi que de la puissance d’émission qui peut être réglée entre – 20dBM et + 20dBM, afin de trouver le meilleur compromis en termes de portée et de consommation.

A noter que dans le projet Mustang sont également associés Sysmeca et le centre de recherche du CEA-Leti.