En 2013, malgré la crise, les dynamiques de rénovations énergétiques sont restées soutenues

Avec 265 000 logements du parc privé rénovés et plus économes en énergie en 2013, l’objectif du gouvernement de 500.000 rénovations par an à partir de 2017 parmi lesquelles 380 000 logements privés dans le périmètre d’OPEN, semble atteignable. Et ce, d’autant plus que des mesures incitatives inscrites dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte et en particulier les nouvelles aides financières pour la rénovation permettront d’accompagner et d’amplifier cette dynamique.

Principales conclusions de la 7ème campagne OPEN* réalisée en 2013
Dans un contexte de crise économique pesant sur le budget des ménages et les ventes de logements, on observe entre 2011 et 2013 une légère progression de l’ordre de 1,3 % par an du nombre de chantiers de rénovation énergétique qui s’étalent sur plusieurs années. En 2013, on relève 90 000 rénovations réalisées en une seule fois sur l’année, soit une diminution d’un tiers par rapport à 2011 et 175 000 rénovations entamées depuis 2 à 3 ans et achevées en 2013, ce qui représente une augmentation de 12% par rapport à 2011. Le marché de l’isolation thermique des toitures progresse de 60% et celui des façade qui intègrent une isolation de 45%.

Le niveau de performance des ouvertures comme les portes, portail, fenêtre, volet.. n’a cessé de progresser depuis 2006 ; Le choix d’équipements de chauffage très performants a lui aussi doublé depuis cette date. L’année 2013 marque toutefois une pause dans cette progression .Enfin, le recours aux professionnels du bâtiment est quasiment général et ceci de manière très stable. Seulement 8,2% des dépenses de travaux de rénovation énergétique correspondent à de l’auto-construction.
* Open : Observatoire Permanent de l’amélioration Energétique du logement